numéro vert
HORAIRES
Ouverture au public
du lundi au vendredi de 9h
à 12h et de 13h30 à 17h
numéro vert
HORAIRES
Ouverture au public
du lundi au vendredi de 9h
à 12h et de 13h30 à 17h

ACCUEIL > Allocations et compléments

PAGE D’ACCUEIL

01

Allocations et compléments

Allocation d'éducation de l'enfant handicapé et ses compléments (AEEH)

Cette prestation familiale dont l’attribution est décidée par la CDAPH est destinée à compenser les frais d’éducation et de soins apportés à un enfant handicapé. Elle est composée d’une allocation mensuelle de base et peut être majorée par un complément qui prend en compte : les frais liés au handicap, la réduction ou la cessation d’activité professionnelle d’un ou des parents, ou bien la renonciation à exercer une telle activité  la durée du recours à une tierce personne rémunérée

Allocation adulte handicapé (AAH)

L’AAH est un revenu d’existence assuré par l’Etat aux personnes handicapées pour faire face aux dépenses de la vie courante. Elle est versée par la CAF ou la MSA. Elle est accordée par la CDAPH aux personnes qui ont un taux d’incapacité permanente d’au moins 80%, ou à titre dérogatoire aux personnes dont le taux d’incapacité est égal ou supérieur à 50% et inférieur à 80% qui présentent une restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi. L’âge minimum est de 20 ans.

Toutefois, elle peut être accordée à compter de 16 ans si l’intéressé perçoit une rémunération supérieure à 55% du SMIC, s’il est marié, vit maritalement ou est PACSE en n’étant plus à la charge de ses parents, s’il perçoit une prestation familiale ou une aide au logement, ou s’il vit seul ou en foyer sans être rattaché à un allocataire qui en assume la charge. Quand elle est accordée à titre dérogatoire, elle est versée jusqu’à l’âge minimum auquel s’ouvre le droit à pension de vieillesse.

Le complément de ressources

C’est une allocation forfaitaire qui complète l’AAH et qui compense l’absence durable de revenu d’activité pour les personnes handicapées qui sont dans l’incapacité de travailler. Il est accordé par la CDAPH aux personnes dont le taux d’incapacité est égal ou supérieur à 80% et dont la capacité de travail est inférieure à 5%